Prendre des mesures concrètes contre les changements climatiques

Publié le par Bienvenue dans le blog de djibaba.ingenieur

Prendre des mesures concrètes contre les changements climatiques 

La Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Christiana Figueres, a appelé jeudi la communauté internationale à prendre des mesures concrètes contre le changement climatique lors des prochaines négociations sur le climat, et ce, suite aux récentes catastrophes naturelles, comme les inondations au Pakistan ou les feux dévastateurs de Russie.

En effet, d’après les propres dires de Mme Christiana Figueres lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse : « Ces désastres ont été tellement dramatiques que beaucoup d'autres catastrophes naturelles ont été reléguées au second plan médiatique ».


« La science va démontrer comment ces événements sont liés au changement climatique qui est causé par l'activité humaine et les émissions de gaz à effet de serre », a ajouté Mme Figueres dans un communiqué de presse.

Les gouvernements devront non seulement préparer les sociétés au changement climatique mais devront aussi franchir de nouvelles étapes lors des négociations de la CCNUCC.

« L'urgence est grandissante pour les gouvernements de franchir ces nouvelles étapes à Cancun (…) Ils sont prêts à aboutir à un accord mais ils restent divisés sur le contenu », a martelé Christiana Figueres, dans le même communiqué de presse.

En attendant, le prochain cycle de négociations de la Convention se déroulera à Tianjin, en Chine, en octobre prochain, avant le Sommet sur le changement climatique de Cancun, au Mexique en novembre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

issa 07/09/2010 19:09


Depuis 1960 date qui marque un nouvel ordre juridique en matière environnementale,en réaction à un certain nombre de catastrophes, la communauté internationale n'a jamais cessé de manifester cette
volonté et ce, à cris farouches, mais en vain. C'est dire mon frère que les problèmes environnementaux ne sont pas nés avec l’essor de
la civilisation industrielle. Des tous temps les hommes se sont servis de la nature et de nombreuses activités se sont révélées attentatoires aux milieux naturels. Donc, l'état actuel de
l'environnement excède donc largement les cadres traditionnels de l’espace et du temps et se trouve donc irrémédiablement marqué par le phénomène de mondialisation et de globalisation. Or l’absence
de reconnaissance de ces réactions déplorées par l'ONU en faveur de la protection de l’environnement continue d'entrainer la destruction de l'objectivité de la protection de l’environnement.