Greenpeace dans l'Arctique pour stopper la prospection pétrolière Le 23 Aug 2010, 18:10

Publié le par Bienvenue dans le blog de djibaba.ingenieur

 

glacier-debris-surrounds-our-s-5b629.jpg

 

 

 

 

Un bateau de l'organanisation écologique Greenpeace est arrivé dans l'Arctique pour mettre en garde contre la prospection pétrolière menée dans un des milieux les plus fragiles de la planète, à l'ouest du Groenland, par la compagnie britannique Cairn Energy.

Les militants à bord de l'Esperanza appellent Cairn Energy, qui effectue actuellement deux forages dans la zone appelée "Iceberg alley", à abandonner immédiatement ces recherches risquées et dangereuses, selon un communiqué de Greenpeace publié lundi.

D'autant que la compagnie britannique prévoit de creuser deux autres puits avant fin octobre dans la région, souligne l'organisation.

Greenpeace craint que si la recherche pétrolière de Cairn Energy s'avérait positive, elle ouvrirait la voie à une invasion de l'Arctique par des compagnies pétrolières qui tenteraient toutes d'opérer dans des conditions polaires hasardeuses.

La prospection pétrolière menacerait l'écosystème d'une région réputée pour abriter une population de baleines bleues, d'ours polaires, de phoques et d'oiseaux migrateurs, rappelle Greenpeace.

"Voir une plate-forme de forage énorme dans cet environnement beau et fragile est profondément choquant", estime Leila Deen à bord du bateau de Greenpeace, exhortant des compagnies comme Cairn Energy à "laisser en paix l'Arctique" et à "travailler, à la place, à développer rapidement des alternatives saines et propres qui nous aideront à éliminer pour toujours les combustibles fossile".

Selon Greenpeace, un bateau de guerre danois (le Groenland faisant partie du royaume du Danemark), a été dépêché sur les lieux de prospection pétrolière.

Les autorités ont mis en garde le capitaine de l'Esperanza contre toute violation de la zone de sécurité de 500 mètres autour du site de recherches, qui entraînerait son arrestation.

Pour Mme Deen, "les changements climatiques ont déjà un impact sur des millions de gens dans le monde, mais les compagnies pétrolières ignorent complètement la nouvelle réalité à laquelle nous faisons face".

C'est pourquoi le seul message à leur adresser est "go home now" (rentrez à la maison maintenant, ndlr), a-t-elle souligné.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article