Catastrophes urbaines : 1 milliard de personnes menacées

Publié le par Bienvenue dans le blog de djibaba.ingenieur

 

http://www.maxisciences.com
Après le séisme qui a touché Haïti le 12 janvier dernier
Après le séisme qui a touché Haïti le 12 janvier dernier

La Fédération internationale de la Croix-Rouge évalue à un milliard le nombre de personnes vivant dans des bidonvilles sans aucune infrastructure ni service. Des lieux dans lesquels les populations sont exposées à des risques de catastrophes urbaines dévastatrices, comme celle qui a frappé Haïti en janvier dernier.

La fédération a tiré la sonnette d'alarme à l'occasion de la publication de son rapport annuel sur les catastrophes dans le monde. "Près d'un milliard de personnes vivent dans des logements insalubres sur des sites dangereux, ne disposant pas des infrastructures et services nécessaires pour réduire les risques de catastrophe", déplore la Croix-Rouge. Des risques liés aux changements climatiques, au manque de services de santé comme à la croissance de la violence urbaine.
En 2020, ce sont 1,4 milliard de personnes qui seront exposées à ces menaces de catastrophes si la communauté internationale ne se mobilise pas pour "améliorer les logements des personnes à faible revenu", estime la fédération. Elle évoque certaines villes, comme Nairobi au Kenya ou Bombay en Inde, dont près de la moitié des habitants vivent dans des logements insalubres.
"Les bidonvilles et les installations temporaires n'ont jamais accueilli autant de monde, ce qui laisse augurer d'une augmentation du nombre de personnes victimes de catastrophes urbaines, à l'image du terrible séisme qui a frappé Haïti au début de cette année", explique le secrétaire général de la Croix-Rouge Bekele Geleta dans un communiqué. Ce tremblement de terre a dévasté Haïti en janvier dernier, faisant 250.000 morts et environ 1,3 million de sans-abri dans un pays où des milliers de personnes vivaient déjà dans des bidonvilles.
Le rapport de la fédération indique par ailleurs que chaque année, ce sont 50.000 personnes qui meurent dans des séismes, tandis que 100 millions sont victimes tous les ans d'inondations. "Les plus touchées sont souvent les personnes vulnérables des zones urbaines", déplore la Croix-Rouge. Elle ajoute que d'ici les soixante prochaines années, quatorze des vingt villes où la population est la plus exposée aux risques de catastrophes urbaines se situeront en Asie.

Publié dans risques naturelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article